Guirec SOUDÉE – L’OCÉAN ME DIT REVIENS 

181 jours à l’assaut de l’Atlantique 

Édition SOLAR

 

Après les succès de ses aventures avec sa poule Monique, Guirec SOUDÉE raconte son extraordinaire traversée de 181 jours à l’assaut de l’Atlantique à la rame (double transatlantique à la en solitaire et sans assistance). 
Le récit d’un insatiable aventurier de 30 ans, prêt à tout risquer pour naviguer au large.

À trente ans, Guirec SOUDÉE compte déjà un tour du monde par les pôles nord et sud à la voile, en solitaire, sans assistance ; un hivernage de 130 jours dans les glaces du Groenland, en autarcie complète, avec la seule compagnie de sa poule Monique qui l’aidera à survivre en continuant de pondre.

À 24 ans, il devient même le plus jeune marin au monde à franchir le périlleux passage du Nord Ouest à travers les îles arctiques. De l’Alaska à la Bretagne, en passant par le Cap Horn, l’Antarctique, l’Afrique du Sud et le Brésil, il rejoint sa Bretagne au terme de cinq années de navigation.

En 2020, il fuit la pandémie du covid pour une traversée de l’Atlantique à la rame d’Est en Ouest sans assistance, qu’il bouclera en 74 jours. Cette route est un classique des aventuriers.

Sauf qu’une fois arrivé à St Barthélémy, il décide de repartir dans l’autre sens, depuis Cape Cod, pour s’attaquer à l’Atlantique nord, bien plus hostile et redoutée. Il subit un retournement au large du Canada, qui coule de moitié son bateau, mais plutôt que d’accepter l’aide d’un cargo, Guirec décide de continuer sa route, sans plus aucun moyen de communication avec la terre ferme et sans météo. Guirec SOUDÉE mettra 107 jours à rejoindre Ouessant à la force des bras et de son mental de granit.

C’est le récit exclusif de cette épopée solitaire, dans le sillage de ses maîtres Bernard Moitessier et Gérard d’Aboville, que nous propose Guirec Soudée avec un détachement et un humour insubmersible qui ne masque pas sa volonté sans faille, lui qui, à la veille de s’attaquer à la Route du Rhum puis au Vendée Globe, aime à répéter :  « la pire des défaites c’est de ne pas essayer. »

Guirec SOUDÉE

Derrière sa spontanéité et son humour cocasse, se cache un aventurier audacieux et accompli.

À 18 ans, Guirec Soudée quitte son île natale Yvinec (Côtes- d’Armor) pour l’Australie. Sans argent, il découvre le pays à bord d’un grand crevettier, puis le parcourt à vélo. Rentré en France, il s’achète un voilier et entame, à 21 ans, sa première transatlantique en solitaire. Aux Canaries, il rencontre Monique, une poule qui deviendra son équipière. Après un hivernage de 130 jours, emprisonné dans les glaces du Groenland, il devient à 24 ans le plus jeune navigateur à franchir le passage du Nord-Ouest. Il traverse le Pacifique du Nord au Sud, se frotte aux latitudes du Grand Sud et rallie l’Antarctique. En 2020-2021, Guirec traverse l’Atlantique à la rame en solitaire, dans les deux sens où il frôle la mort.

En juin 2021, pour courir le Vendée Globe 2024, il achète l’Imoca Omia-Water Family de Benjamin Dutreux et s’apprête à s’élancer en novembre 2022 dans la Route du Rhum.

Toujours opérationnel, d’une énergie optimiste sans faille, il est tenace et endurant face aux situations les plus périlleuses.

C’est l’aventurier sérieux qui ne se prend pas au sérieux.

Il insuffle à son insu un élan d’accomplissement et de surpassement de soi à toutes les générations qui le suivent et le soutiennent.

Guirec est un fervent défenseur de la nature qu’il a le don de sublimer au travers de récits d’aventures palpitants et d’images uniques dont il a le secret.